Visualisation du fichier CSV pour l'export des fiches de type : Débat sur les innovations pour l'agroécologie - Total des fiches : 12
"datetime_create","datetime_latest","Nom","Organisation","Catégorie *","Région *","1. Quelles sont, ou devraient être, les principales caractéristiques des innovations agroécologiques ? (phrases ou mots clés)","2. Pourquoi ces caractéristiques sont-elles importantes pour les transitions agroécologiques vers des systèmes alimentaires durables ?"
22/03/2018 15:10:47,22/03/2018 15:10:47,"Sylvain MAPATANO","Plate forme DIOBASS","Organisation de la société civile / ONG","Afrique sub-Saharienne","Des innovations qui s'insèrent dans le contexte social et économique des producteurs et qui sont respectueuses de l'environnement","Parce qu'elles permettent de produire sans forte dépendance externe et pour longtemps"
22/03/2018 15:39:29,22/03/2018 15:39:29,"Bara GUEYE","IED Afrique  et  membre du Réseau AgriCultures","Organisation de la société civile / ONG","Afrique sub-Saharienne","1. basées essentiellement sur la valorisation des ressources locales (humaines, naturelles, technologiques entre autres)
2. elles doivent être facilement reproductibles et ""adoptables"" par les petits producteurs sans ressources ( la complexité technologique peut-être une limite)
3.elles doivent donner une place une place importante à la dimension institutionnelle ( le comment est quelquefois plus important que le quoi?) 
4. elle doit donner une place importante à la question de l'inclusion et de l'équité
5. elles sont construites sur des modèles de partenariat multi-acteurs ( producteurs, chercheurs, conseillers, etc.)
","1. elles facilitent la mise à l'échelle et la durabilité
2. Elles renforcent l'indépendance et l'autonomie des petits producteurs
"
22/03/2018 17:05:55,22/03/2018 17:05:55,"Hazard Laurent","INRA","Gouvernement","Europe et Asie Centrale","Elles sont adaptables localement. Elles favorisent l'empowerment. Elles sont évolutives en fonction des retours d'expériences. Elles s'appuient sur les processus écologiques de l'agrosystème. Elles intègrent une part de développement social.","La transition agroécologique est une transformation ouverte des systèmes actuels qui se déploie chemin faisant en rediscutant chaque fois que nécessaire les fins et les moyens de cette transition."
25/03/2018 23:03:35,25/03/2018 23:03:35,"GREMBOMBO Adèle Irénée","Association des Femmes Centrafricaines Ingénieurs du Développement Rural (AFCIDR)","Organisation de la société civile / ONG","Afrique sub-Saharienne","Dans un même pays, il y ' a différentes zones agroécologiques. Ces zones ont leur particularité, à savoir le climat, la végétation, le type de sol, etc.
A l'intérieur de ces mêmes zones agroécologiques, les exploitations agricoles ne présentent pas les mêmes caractéristiques, notamment en ce qui concerne la diversité des situations socio-économiques, la typologie du système de de production et la fertilité des sols.
Face au changement climatique, les principales caractéristiques des innovations  agroécologiques devraient portées sur les échanges du savoir endogène entre les producteurs, la spécialisation des zones agroécologiques, la diversification des cultures de rente et de l'élevage.","Pourquoi les échanges du savoir endogène entre les producteurs? Chaque producteur détient un savoir endogène et pratique dans son exploitation agricole.  Etant une ancienne de la recherche agronomique, dans certaines régions de mon pays, certains paysans utilisent des plantes pour lutter contre les ravageurs post-récolte et de différente manière de conservation des produits post-récolte.  exemple: Les épis de maïs sont transformés et consommés d'une autre manière. Ces pratiques sont méconnaissables dans d'autre régions.

Pourquoi la spécialisation des zones agroécologiques? Les zones agroécologiques ne présentent pas les mêmes caractéristiques climatiques? De ce fait,  les producteurs d'une zone donnée peuvent se rassembler en coopérative autour d'une culture bien définie en fonction des conditions climatiques.  Ils seront les principaux distributeurs dans le pays. Cela n'empêche pas de pratiquer d'autres cultures individuellement.

Pourquoi la diversification des cultures de rente et de l'élevage.  Depuis des décennies, il y a abondant de certaines cultures de rente, comme le poivre, le cacao dans les zones forestières, ce qui appauvri les habitants de ces zones qui les contraint à vivre du ramassage. La vulgarisation de la sériciculture dans les zones favorables et de l'élevage non conventionnel.
"
26/03/2018 10:02:14,26/03/2018 10:02:14,"Marc Nougier","INRA","Académie","Europe et Asie Centrale","Des solutions locales impliquant différentes catégories d'acteurs (recherche, agriculteurs, entreprises, collectivités...)","L'adaptation locale affranchit des conflits contre-productifs plus globaux sur les différentes écoles de pratiques, et la multitude d'acteurs impliqués accroît la résilience des solutions adoptées."
26/03/2018 10:50:02,26/03/2018 10:50:02,"MARIAM SOW","enda pronat","Organisation de la société civile / ONG","Moyen Orient et Afrique du Nord","D’après l’expérience de Enda Pronat et de ses partenaires de base, les principales caractéristiques des innovations agroécologiques sont les suivantes : 
1.	Le respect et le développement de la biodiversité
-	Aller dans des expérimentations de terrain, principalement sur la gestion de la fertilité des terres, la fertilisation organique, la reconstitution de la vie du sol sur la base d’apport de matière organique, le remariage entre l’élevage et l’agriculture. Mais aussi diversification des cultures, jachères, et autres pratiques ;
-	Organiser le retour de l’arbre dans les parcelles 
-	Arrêter certaines pratiques traditionnelles néfaste telles que les brulis agricoles qui tuent les micro-organismes de sols et mettent en péril l’élevage et les villages

2.	L’inscription dans la durabilité 
-	Une prise de conscience sur la maitrise de l’eau, en mettant en œuvre toutes les pratiques économes en eau (couverture des sols, les systèmes de goutte à goutte, le couvert végétal, …)
-	Soucis de l’intégration des énergies renouvelables dans le système de production ;
-	Favoriser une bonne gouvernance locale des ressources naturelles, du foncier en particulier
-	Voir une stratégie d’autonomisation des agriculteurs-éleveurs (de la production de semences à la transformation et la commercialisation des produits pour créer des richesses, maitrise du matériel agricole adapté à l’environnement des systèmes d’exploitation, …)

3.	La responsabilisation de l’être humain dans son milieu
-	Le 1er principe fondamental est la prise de conscience des populations au niveau de leur terroir, sur les conséquences des changements climatiques et des mauvaises pratiques agricoles au niveau de leur terroir et qui se répercutent sur les rendements.
-	Renforcement des capacités et des connaissances de l’ensemble des acteurs
-	L’intégration de la recherche scientifique qui s’appuie sur le savoir-faire et le pouvoir-faire des communautés paysannes
","1.	La biodiversité concerne la vie. L’agroécologie devient importante dès lors qu’elle constitue le sous-bassement de la santé environnementale et humaine. L’analyse des situations montre que la santé environnementale ne peut être viable que si on parvient à sécuriser cette biodiversité. Or, c’est la santé environnementale qui garantit la santé humaine, entre autres par l’accès à une alimentation saine.
De plus, dérouler en parallèle des pratiques au niveau de l’exploitation et au niveau de la gestion du terroir, permet d’obtenir une communauté en plein développement agroécologique avec une diversité de produits alimentaires issus de son terroir.
Le respect et le développement de la biodiversité au niveau du terroir est donc essentiel pour une transition agroécologique vers des systèmes alimentaires sains et durables.

2.	L’agroécologie permet de développer un esprit de durabilité au niveau des systèmes de production, de gestion des ressources, et des méthodes de consommation, afin de maintenir la santé environnementale, animale et humaine… 
Tirer la consommation alimentaire des potentialités du milieu (animales, végétales, produits de cueillette, …) de manière rationnelle, permet de mettre à la disposition des communautés un système alimentaire durable.
Toutes les pratiques / techniques / recherches agroécologiquespermettent de redonner la vie à notre terre mère, de manière durable. Le constat est là, la science a prouvé que la terre est une matière vivante et qu’elle doit vivre pour donner suffisamment de nourriture diversifiée et de façon régulière pour le maintien de l’être humain. Elle doit être nourri à travers l’apport de matière organique et certaines pratiques citées plus tôt, afin de nous donner à son tour un accès à une alimentation saine et durable. 

3.	Une innovation agroécologique valorise l’être humain dans son milieu.
La capacité d’analyser sa propre situation est essentielle pour comprendre pourquoi les conditions de vie se dégradent, les rendements baissent, etc. Ce qui permet d’améliorer et changer les choses.
L’être humain a sa part de responsabilité dans la dégradation des ressources naturelles, ce qui impacte entre autres sur l’environnement et donc sur l’alimentation.

"
28/03/2018 16:33:39,28/03/2018 16:33:39,"ROESCH","AGRONOMES ET VETERINAIRES SANS FRONTIERES","Organisation de la société civile / ONG","Europe et Asie Centrale","- faciliter l'adaptation aux aléas climatiques
[[https://www.avsf.org/public/posts/1892/innovations_agroe-cologiques_afrique_vdebray_avsf-cari-isara_2015.pdf ]]
[[https://www.avsf.org/public/posts/1893/agroecological_innovations_africa_vdebray_avsf-cari-isara_2015.pdf ]]
- prendre en compte et valoriser les savoir-faire des paysans
- être facilement utilisables et réplicables par les paysans
- les innovations sont souvent locales, liées à un contexte donné
- l'innovation doit permettre de rester compétitif et de permettre aux paysans de vivre de leurs activités agricoles et d'élevage","Quelques premiers éléments de réflexion: 
-la durabilité des systèmes alimentaire est fortement liée à l'appropriation par les paysans des techniques, la facilité de mise en oeuvre, les coûts de production.
-La dimension locale implique la prise en compte de tous les acteurs des filières, qui est aussi un gage de durabilité.
-La durabilité des systèmes alimentaire est aussi impactée par le changement climatique."
28/03/2018 20:13:20,28/03/2018 20:13:20,"NDIAYE Gora","FErme Ecole agro-ecologique","","","",""
28/03/2018 20:13:20,28/03/2018 20:13:20,"NDIAYE Gora","FErme Ecole agro-ecologique","","","",""
28/03/2018 20:13:21,28/03/2018 20:13:21,"NDIAYE Gora","FErme Ecole agro-ecologique","","","",""
29/03/2018 15:06:04,29/03/2018 15:06:04,"Yann MOREAU ","IRD","Académie","Europe et Asie Centrale","Simplicité de mise en oeuvre
Accessibilité pour les utilisateurs
Respect des coutumes
Respect de l'environnement
Co-construction et inclusion
Honneteté scientifique
Diminution des intrants artificiels
","Pour être vecteur de progrès, l'innovation doit être accessible et appropriée par toutes les parties prenantes. Il peut être parfois regrettable de constater que les innovations peuvent se construire de manière non inclusives et aboutir soit à des échecs soit à des effets secondaires préoccupant.
L'innovation doit aussi faire l'objet d'un consensus dans son acceptation sémantique [[https://www.wired.com/insights/2013/11/innovation-the-most-important-and-overused-word-in-america/ ]]."
29/03/2018 15:17:30,29/03/2018 15:17:30,"Johannes S.E.E GOUDJANOU","PREMIUM HORTUS","Secteur privé","Afrique sub-Saharienne","Collaboratives, adéquates aux besoins et exigences des acteurs, écologiques, rentables, viables et réplicables.","Les innovations agroécologiques doivent être adaptées aux réalités locales avec des solutions précises et accessibles aux divers acteurs ( notamment des petites exploitations familiales souvent délaissées dans la chaîne de valeurs agricoles ). Ainsi, elles doivent s'inspirer des réalités sociales, économiques, écologiques, technologiques, politiques et juridiques pour être dupliquées dans chaque zone d'intervention. 

Bien qu'elles soient souvent ignorées ou négligées, la rentabilité et la viabilité d'une innovation agroécologique sont des piliers important pour des transitions  agroécologiques vers des systèmes alimentaires durables.

Les innovations agroécologiques doivent être en mesure d'être implémentées dans d'autres localités où se présentent les besoins ou problématiques concernés.
"

Télécharger le fichier d'export au format csv