GREMBOMBO Adèle Irénée

Organisation : Association des Femmes Centrafricaines Ingénieurs du Développement Rural (AFCIDR)
Catégorie : Organisation de la société civile / ONG
Région : Afrique sub-Saharienne
1. Quelles sont, ou devraient être, les principales caractéristiques des innovations agroécologiques ? (phrases ou mots clés) : Dans un même pays, il y ' a différentes zones agroécologiques. Ces zones ont leur particularité, à savoir le climat, la végétation, le type de sol, etc.
A l'intérieur de ces mêmes zones agroécologiques, les exploitations agricoles ne présentent pas les mêmes caractéristiques, notamment en ce qui concerne la diversité des situations socio-économiques, la typologie du système de de production et la fertilité des sols.
Face au changement climatique, les principales caractéristiques des innovations agroécologiques devraient portées sur les échanges du savoir endogène entre les producteurs, la spécialisation des zones agroécologiques, la diversification des cultures de rente et de l'élevage.
2. Pourquoi ces caractéristiques sont-elles importantes pour les transitions agroécologiques vers des systèmes alimentaires durables ? : Pourquoi les échanges du savoir endogène entre les producteurs? Chaque producteur détient un savoir endogène et pratique dans son exploitation agricole. Etant une ancienne de la recherche agronomique, dans certaines régions de mon pays, certains paysans utilisent des plantes pour lutter contre les ravageurs post-récolte et de différente manière de conservation des produits post-récolte. exemple: Les épis de maïs sont transformés et consommés d'une autre manière. Ces pratiques sont méconnaissables dans d'autre régions.

Pourquoi la spécialisation des zones agroécologiques? Les zones agroécologiques ne présentent pas les mêmes caractéristiques climatiques? De ce fait, les producteurs d'une zone donnée peuvent se rassembler en coopérative autour d'une culture bien définie en fonction des conditions climatiques. Ils seront les principaux distributeurs dans le pays. Cela n'empêche pas de pratiquer d'autres cultures individuellement.

Pourquoi la diversification des cultures de rente et de l'élevage. Depuis des décennies, il y a abondant de certaines cultures de rente, comme le poivre, le cacao dans les zones forestières, ce qui appauvri les habitants de ces zones qui les contraint à vivre du ramassage. La vulgarisation de la sériciculture dans les zones favorables et de l'élevage non conventionnel.